mardi 14 juin 2011

Mille-feuilles à la vanille

Un mille-feuille entièrement maison?! Ça sent le scoop ça!
Le 19h apéroteur est parti mener l'enquête...




Le 19h apéroteur : Alors ça y est le 4h bricoleur?! Enfin ta première pâte feuilletée? Il était temps! Tu fais de la guimauve, des macarons et même des entremets, on se demandait bien ce que tu fichais avec le feuilletage! 
4h bricoleur : Euh... c'est à dire que ... 

Le 19h apéroteur :  Ben fais pas ton timide, trop la classe de faire soi-même une pâte feuilletée!
4h bricoleur : Ben disons que... me faire tant d'honneur, est-ce bien mérité?

Le 19h apéroteur :  Voyons, il paraîtrait que plus personne ne fait sa pâte feuilletée de nos jours et qu'il vaut même mieux l'acheter congelée, vous êtes devenu un spécimen rare. Allez! On vous écoute!
4h bricoleur : Bon bon si vous insistez... Mais on peut parler de pâte feuilletée même avec un poil de triche?!

Le 19h apéroteur : Comment ça de la triche? Ah non, pas vous! Serait-ce un piège? A moins que... non?!  Mieux! un tuyau pâtissier de folie! Transposée en feuilletés apéro de feignant, votre pâte m'intéresse aussi!
4h bricoleur : Bon, alors voilà, j'avoue tout : en une demie-heure, tout est bouclé : pas de tours, pas d'attente, pas de muscles des bras fatigués. Oui, c'est bien une version de feignant.
Mais attention, elle est approuvée par un chef pâtissier, je n'ai pas non plus choisi de tricher n'importe comment! Et puis vous verrez, le résultat est à la hauteur du gain de temps, précisément pour des 1000 Feuilles.
Allez, 19h apéroteur, installez-vous confortablement, je m'occupe de tout, pensez plutôt à votre Mojito.


Vous avez probablement déjà tous rencontré sur les blogs et peut-être même testé un tas de recettes révolutionnaires de pâte feuilletée qui vous évite de vous coltiner les 33 tours à étaler sur 2 journées entières, celle aux petits suisses étant la plus connue.
Je n'en avais encore jamais tenté, mais dans le genre, j'ai été séduite par la version proposée par Christophe Felder dans son livre Pâtisserie! : l'ultime référence.

Pour être tout à fait honnête, vous n'obtiendrez pas non plus une pâte ultra feuilletée. Elle l'est, mais légèrement. Quoiqu'il en soit, elle est très bien justement pour la réalisation de mille-feuilles mais je ne l'utiliserai sans doute pas pour faire ma galette des rois (si un jour je me décide!) ou tout autre dessert nécessitant une pâte légère avec un feuilletage suffisamment développé.

Bref, c'est vraiment de la pâte feuilletée de petit joueur mais elle va à merveille pour des déclinaisons de mille-feuilles.



Ingrédients (pour 6 mille-feuilles individuels ou un mille-feuille 6 personnes)

pour le feuilletage
  • 200 g de farine
  • 4 cc de sucre
  • 2 cc de sel
  • 240 g de beurre
  • 9 cl d'eau froide

pour la crème pâtissière à la vanille
  • 40 g de fécule de maïs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 3 jaunes d'œuf
  • 50 cl de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 25 g de beurre mou
un peu de sucre glace pour décorer

La "pâte feuilletée minute" de Christophe Felder
(Christophe Felder, Patisserie! : L'ultime référence)

Mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter le beurre et travailler l'ensemble avec les doigts jusqu'à former un mélange homogène. Ajouter l'eau, mélanger intimement jusqu'à ce que toute l'eau soit intégrée à la pâte et que cette dernière forme une boule (ne soyez pas surpris par l'aspect "gouillasse" que prend votre mélange, vous verrez, tout se passera bien). L'envelopper dans un film plastique pour minimum 1 heure (ainsi la pâte va s'homogénéiser et surtout devenir suffisamment ferme pour pouvoir l'étaler).
Préchauffer le four à 180°C.
Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 3 à 4 mm. Enfourner entre deux plaques de cuisson pour éviter que le feuilletage ne se développe de trop et pour que les plaques de pâte restent plates partout.
Enfourner pour 20-25 min.
Une fois que la pâte est bien dorée, sortir du four et laisser complètement refroidir.

La "crème pâtissière à la vanille" de Pierre Hermé
(Pierre Hermé, Larousse du chocolat)

Couper la gousse de vanille dans le sens de la longueur pour en prélever les grains.
Mélanger dans une casserole la fécule de maïs et 40 g de sucre. Ajouter le lait tout en mélanger puis les grains de vanille et la gousse.  Faire chauffer à feu doux tout en mélangeant régulièrement et porter à ébullition.
Mélanger le reste du sucre et les jaunes pendant 3 minutes jusqu'à blanchissement. Ajouter le mélange à base du lait en un fin filet sur ce mélange, tout en remuant. Reverser cette préparation dans la casserole et faire chauffer à feu moyen. A la première ébullition, verser dans un petit saladier que vous placez dans une grand saladier rempli d'eau froide et glaçons pour refroidir rapidement la préparation. Lorsque la préparation atteint 60°C (à vérifier au thermomètre, sinon c'est entre chaud et brulant ;) , ajouter le beurre coupé en petits dés et remuer vivement jusqu'à ce qu'il disparaisse dans la crème. Placer un film alimentaire directement sur la préparation (cela évitera qu'une croûte ne se forme) et placer au réfrigérateur pour que la crème finisse de refroidir et se raffermisse encore.



Le montage

Découper des rectangles de même taille dans la pâte feuilletée à l'aide d'un couteau à dents type couteau à pain.
Pour 6 mille-feuilles, il vous faudra donc 18 rectangles. Selon les tailles de vos plaques, calculer bien la taille que devra faire vos petits rectangles.
Pour ma part, j'ai fait des mille-feuilles de 10 x 5 cm, cela m'a paru être une bonne taille.

Poser 12 rectangles de pâte feuilletée sur une plaque, ils constitueront les premières et deuxièmes couches de chaque mille-feuille. A l'aide d'une poche à douille, déposer de la crème pâtissière (elle doit avoir refroidi et donc bien se tenir). Laisser reposer un peu au réfrigérateur pour que la crème se raffermisse et ne croule pas sous le poids des plaques qui la recouvriront.
Prendre 6 des rectangles couverts de crème et en disposer un sur chacun des 6 autres rectangles également recouverts de crème.
Enfin, placer les 6 derniers rectangles sur les débuts de mille-feuille. Saupoudrer légèrement la surface de sucre glace.

Conserver au réfrigérateur jusqu'au moment de se régaler!

11 commentaires:

Eva a dit…

Ils sont superbes, bravo !
Bises

zazazsu a dit…

Oui ils sont très beaux et ont surtout l'air à mourir... de plaisir.
Ce feuilletage minute m'intrigue beaucoup...
Faudra que j'essaie.

La vie de Julie a dit…

Très chouette votre blog et que dire du mille-feuilles?! Il a l'air tout simplement délicieux!

flou a dit…

la pate elle-seule a l'air démente! moi j'aurais tout grignoté avant meme de la farcir de creme!

Marie a dit…

@flou : t'inquiètes, les "chutes" étaient plutôt conséquentes ;)

emi a dit…

holalala rien que pour en avoir une bouchée je pourrais tout envoyer valdinguer et revenir en France!
Sinon tu peux aussi en apporter dans ta valise :)

une cuillère pour les délices a dit…

Ouah ils sont magnifiques ces mille-feuilles ! Et cette crème façon Pierre Hermé, je craque ...
Bonne journée

Anonyme a dit…

Bonjour,
Bravo pour votre blog et vos recettes. Je viens de trouver un autre site culinaire remarquable : de belles recettes de terroir classées par catégories d’aliments mais aussi un grand tableau très complet indiquant le mariage adéquat des aliments avec les épices et aromates. Voici le lien :
http://spe.culinaires.free.fr/
René

Etaine a dit…

Enfin une pâte feuilletée vite faite qui me plaît ! Ils ont l'air délicieux, me réjouis de tester !

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'ai tenté le fameux feuilletage minute de Christophe Felder en suivant les instructions de son livre, mais j'ai obtenu une sorte de sablé type roudor plutôt qu'une pâte feuilletée. Et je l'ai trouvée très salée.
Avez-vous suivi la recette à la lettre ?
Merci de votre retour, j'étais pour ma part un peu déçue.
Charlotte

Marie a dit…

@Charlotte : Oui, j'ai suivi la recette à la lettre, si ce n'est que je mets vraiment des petites cuillères à café de sel, à peine rases. C'est sans doute pour cela que je n'ai pas trouvé que la pâte était particulièrement salée.
Concernant le feuilletage, comme tu peux le voir sur les photos, cela reste assez léger mais je n'ai pas trouvé que cela avait l'aspect d'un sablé. Cela vient peut-être de l'épaisseur de la pâte ? En tout cas, je trouve que c'est une recette qui dépanne bien, elle était satisfaisante pour ce mille-feuille, mais il faudrait essayer avec d'autres desserts. Comment l'avais-tu utilisée? Merci d'avoir partagé ton expérience en tout cas!