jeudi 29 mai 2008

Salade de fruits frais au Monbazillac

Une fois n’est pas coutume, je propose cette fois une recette non expérimentée mais avec laquelle je me suis régalée … Notre cuisine ayant été le théâtre des festivités, je n’allais pas louper cette superbe idée de salade de fruits très parfumée!*




















Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 250 g de fraises
  • 250 g de cerises
  • 1 banane
  • 2 oranges
  • ½ pamplemousse
  • 25 cl de Monbazillac
  • ½ cc de cannelle
  • 6 CS de sucre roux

Couper les cerises dénoyautées et les fraises en deux. Ajouter des rondelles de banane et les quartiers d’orange coupés à vif.
Dans une casserole, mettre le vin, la cannelle, le sucre roux, le jus du demi pamplemousse et faire chauffer le tout à feu doux pour que le mélange réduise et s'approche de l'aspect d'un sirop. Laisser refroidir et verser sur les fruits. Ajouter de la menthe fraîche, de préférence ciselée pour qu’elle libère bien son parfum dans le sirop. Mettre le tout au frais pendant une bonne heure histoire que tout s'imbibe bien de chacun des parfums...


* "Dis donc mais c'est rudement bon le vin façon sirop" m'étais-je alors étonnée ... Merci Olivier pour cette découverte et ta recette!

jeudi 22 mai 2008

Coca à la frita

"Mais c'est quoi?" me demanderez-vous peut-être... "Un étrange mélange américano-belge?" Même pas! C'est beaucoup plus subtil que ça!
Il s'agit d'un plat méditerranéen surtout cuisiné en Afrique du nord et Espagne qui sent bon le soleil avec ses petits poivrons cuits à la perfection.

 Deux composantes pour ce délicieux mets :
- la coca, qui est une pâte à tarte proche de la pâte brisée : le beurre est remplacé par de l’huile d’olive
- la frita, qui est une sorte de ratatouille le plus souvent seulement à base de poivrons, oignons et tomates




Recréée à partir de souvenirs, ma coca vous dévoile ses secrets...


Ingrédients (pour 4 personnes ou un plat rectangulaire de 35 X 30 cm) :


Pour la coca :
  • 300 g de farine
  • ½ verre d’huile d’olive
  • ½ verre d’eau
  • 1 œuf
  • ½ cc de sel
Pour la frita
  • 4 poivrons
  • 3 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 3 tomates pelées
  • 2 cc de sucre en poudre
  • thym, romarin, laurier
  • piment de cayenne
  • huile d’olive
  • 1 jaune d’œuf

Préparation de la pâte :
Mélanger la farine et le sel. Ajouter l'œuf légèrement battu et l’huile d’olive. Commencer à mélanger puis ajouter progressivement de l’eau jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux doigts et forme une boule homogène, en évitant de la travailler trop longtemps. Laisser reposer 30 min minimum au réfrigérateur.

Préparation de la frita :
Mettre de l’huile d’olive dans une poêle. Faire revenir du thym, du romarin et du laurier. Ajouter l’ail coupé en petits bouts (après avoir pris soin de retirer le germe) et laisser fondre quelques instants. Ajouter les oignons coupés en fines lamelles. Une fois que ces derniers sont bien revenus, dorés et fondants, ajouter les poivrons coupés en petits dés. Faire revenir le tout jusqu’à ce que les poivrons soient bien cuits. Ajouter les tomates pelées et coupés en petits dés ainsi que le sucre (pour atténuer l’acidité des tomates). Continuer de faire revenir le tout jusqu’à ce que la tomate réduise. Saler, poivrer et ajouter le piment. Préchauffer le four à 210°C. Etaler très finement la moitié de la pâte et la placer dans un plat huilé et fariné. Ajouter la frita. Recouvrir le tout du reste de la pâte, toujours étalée très finement. Pour le collage, mouiller légèrement les bords de la pâte pour souder les morceaux ensemble et couper à ras le surplus de pâte qui dépasse. Piquer en quelques endroits la surface de la pâte à l’aide d’une fourchette. Badigeonner du jaune d’œuf et enfourner pendant une bonne demi-heure. Servir chaud, tiède ou froid en découpant des carrés de coca. Pour ma part, c’est largement froide que je la préfère !


Conseils :
  • Pour enlever la peau des tomates il suffit de les plonger dans une casserole d’eau bouillante jusqu’à ce que la peau craquelle et de les retirer aussitôt de l’eau
  • Les versions de la coca sont variées : le plus souvent en tourte, en chausson mais aussi en simple tarte et augmentée selon les pays de divers ingrédients : thon, œufs durs, soubressade... alors varions les plaisirs !
Certains s’en sont peut-être déjà aperçus, mais Mon quatre heures bricoleur est désormais un duo grâce à Master chief Maxime qui nous a livré ce week-end de bonnes pastas ! Des participations régulières pour un panel plus complet de nos expérimentations culinaires, parce que c’est certain, jamais vous n’auriez eu droit à une recette à base de haricots de ma part !

dimanche 18 mai 2008

Spaghettis marins aux haricots et tomates

Une petite recette de pasta. Comme ça, à la bien cousin.
Ma première sur le 4hbricoleur ne pouvait se faire sans des petits poulpes et leurs amies moules et crevettes. C’est le cocktail de fruits de mer des dudes marins.



















De quoi avons-nous besoin pour réaliser cette recette (qui doit pouvoir être dégustée par 4 belles personnes comme moi…comme vous) ?


Ingrédients :
  • 500g de spaghettis Barilla n°5
  • un sachet de 500g de cocktail de fruits de mer (picard)
  • une bonne poignée de cubes de tomate (picard)
  • la quantité qui vous fait plaisir de haricots plats en morceaux (...picard)
  • une gousse d’ail
  • des herbes aromatiques (thym, romarin)
  • un petit verre (disons 10 cl) de vin blanc ni trop bon ni trop mauvais, un petit Pouilly-Fuissé quoi ;)
  • une pointe de piment de Cayenne
  • huile d’olive

Avant de commencer la recette, je souhaiterais faire une petite parenthèse sur le choix des spaghettis. Car on ne rigole pas avec la taille des pâtes. Spaghetti Barilla n°5 donc et pas autre chose. Ces spaghettis ont la taille parfaite pour obtenir une cuisson al dente réussie, chose impossible avec des vilains capellinis par exemple.

Lei diverrà una vera mamma italiana col mio consiglio !

Mettre un bon gros filet d’huile d’olive dans une sauteuse. Une fois l’huile chaude, rajouter les brins de thym et de romarin dans la poêle puis la gousse d’ail finement hachée…merveilleuses effluves.

Sur feu vif, ajouter les fruits de mers. Je ne les avais pas décongelés préalablement, ils ont donc rendu pas mal d’eau. Les laisser décongeler au frigo peut éviter ce petit désagrément. Une fois les fruits de mer revenus et l’eau évaporée, il est temps de saler puis d’incorporer le verre de vin blanc. Laisser réduire sur feu doux et ajouter les haricots plats (pas besoin de les décongeler) pour qu’ils cuisent dans le vin blanc.

Faire réduire encore un peu, ajouter une bonne poignée de cubes de tomate, puis laisser mijoter à feu doux. Une fois que la tomate s’est bien mélangée aux autres ingrédients, incorporer une pointe de couteau de piment de Cayenne moulu (ou davantage pour un plat un peu plus relevé). Laisser mijoter paisiblement à feu tout doux et rectifier l’assaisonnement en sel et poivre.

Il est l’heure de faire cuire les pâtes. Ne surtout pas hésiter à prendre un très grand récipient pour faire cuire les spaghettis. Donc attention, pas de cuisson à petits bouillons dans une casserole trop petite ! Une fois l’eau bouillante, ajouter du gros sel puis le paquet de spaghettis. Résultat : les spaghettis doivent être fermes !

Et voilà il ne reste plus qu’à mélanger les pâtes à la préparation et à se régaler !