jeudi 5 mars 2009

Beignets de Carnaval : les Fantaisies

Lasse de ne pas trouver de beignets de Carnaval dans les boulangeries parisiennes (pas moyen, le parisien n'a vraiment pas l'air de connaître...), je me suis dis que si je voulais un mardi gras digne de ce nom cette année (bien qu'en retard), il allait falloir que je m'y mette! Et attention, quand je parle de beignets de Carnaval, il ne s'agit pas de gros donuts ou beignets fourrés mais bien des beignets propres à la période du Carnaval, nommés et préparés différemment selon les régions. En Bourgogne et en Franche-Comté, on les appelle des Fantaisies : croustillants en surface et plutôt mous en dedans!

D'où je tiens la recette?! De ma Mamie pardi!


























Ingrédients (pour environ 80 beignets) :
  • 75 g de sucre en poudre (ou 15 morceaux de sucre)
  • 2 CS d'eau de fleur d'oranger
  • 3 œufs
  • 100 g de beurre fondu
  • 500 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • de l'huile (pour la cuisson)
  • du sucre glace

Dans un grand saladier, laisser le sucre s'imbiber de l'eau de fleur d'oranger. Ajouter les œufs battus en omelette et le beurre fondu. Mélanger. Ajouter la farine additionnée de la levure et former une boule avec les mains.

Laisser reposer la pâte à température ambiante pendant une heure minimum.

Etaler la pâte au rouleau sur un plan de travail fariné de telle sorte qu'elle ait une épaisseur de 5 mm environ (mais c'est selon les goûts : avec une pâte plus fine, le beignet sera plutôt croustillant et creux tandis qu'avec une pâte plus épaisse, il sera plus dodu et moelleux). Découper des bandes dans la pâte puis des losanges et faire une entaille au centre des formes ainsi obtenues.

Cuisson version poêle :
Mettre de l'huile dans une poêle de façon à ce qu'il y ait 4 à 5 cm de hauteur. Faire chauffer l'huile.
L'huile doit être bien chaude pour que les beignets cuisent plus vite et surtout soient moins gras. Faites des essais avec des petits bouts de pâte : lorsque vous les plongez dans l'huile ils doivent remonter aussitôt à la surface et gonfler. Attention toutefois à ne pas faire brûler l'huile.
Plonger les morceaux de pâte dans l'huile par 5 ou 6 selon la taille de votre poêle. Les retourner au bout de 1 à 2 min, lorsque les beignets commencent à dorer sur les côtés. Les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant pour ôter le surplus de gras. Une fois les beignets refroidis, les saupoudrer de sucre glace et se régaler!

Cuisson version friteuse :
il faudra trouver la réponse ailleurs, je ne me suis jamais servi de cet ustensile...

17 commentaires:

Miss cookliquot a dit…

Ils sont superbes , et pas besoin d'un carnaval...pour les dévorer! La photo est top!

Biz**
Elo

Fred Beigbeder a dit…

Ton carnaval il est en Colombie non?
Moi cette putain de blanche sur des gâteaux ça me déprime. Dans mon nez et avec des colombiennes pas chères là on rigole.

Marie a dit…

@Miss Cookliquot : tu as raison, mais point trop n'en faut! Les beignets, ça reste plutôt gras, alors je me contente d'une ou deux fois dans l'année d'où l'envie d'un "vrai" mardi gras ;-)Merci en tout cas pour ton commentaire!

@Fred : ca se voit que tu n'as jamais fait de Carnaval made in 4hbrclr, ta Colombie à côté, c'est de la pacotille. Range tes chemises ouvertes et chaînes en or qui brillent, va! Moi, je te propose un voyage dans le temps...

Philo a dit…

Je regrette de n'en n'avoir jamais fait quand je vois la beauté des tiens

Marie a dit…

@Philo: C'est très gentil à toi! Et surtout n'hésite pas à tester , c'est fastoche comme tout!

les chéchés a dit…

je les connais plus fines et croustillantes, sous le nom de bugnes... et elles sont lyonnaises...
quoi qu'il en soit, la période de carnaval est goûteuse... et peut tout à fait durer un peu (il n'est jamais trop tard pour manger des bugnes) ^_^

Marie a dit…

@les chéchés: Je crois que c'est décidément la "version bugne" qui est la plus connue pour Carnaval (un peu différent mais tout aussi bon!)!

syl a dit…

nouvelle variante, dans ma campagne, sorte de no man's land entre Lyon et Dijon, il existe la même version que tes beignets mais sous le nom de bugnes... on peut dire que j'ai considérablement fait avancer le schmilblick...

Marie a dit…

@Syl : Mais oui, et tu fais bien! J'adore les "témoignages" au sujet de nos spécialités "en région" ;o)

Anonyme a dit…

Et en alsace ça s'appelle des Fasenachtkiechle !!!

Anonyme a dit…

oui en Franche-Comté avec l'accent ce sont des "beugnets" lol

Anonyme a dit…

à Bordeaux ce sont des Merveilles...comme ce que je vois sur ta photo trés réussie:)

ParMesSoins a dit…

Le Jura dit "Double-Miam" 8))
Orel a testé et approuvé !
Bizs

Marie a dit…

@ParMesSoins : Chouette! Super contente que vous ayez testé la recette et qu'elle vous ait plu! Merci pour le retour. J'espère que vous allez bien. Bises à tous les 4!

Tata a dit…

Je me dois d'apporter une touche régionale: dans le sud (côté languedoc) les beignets de carnaval s'appellent les "oreillettes" ils sont plats, à bulles et sont parfumés au citron!
Pour la recette que j'utilise c'est la fameuse "bugne lyonnaise" et la recette ne diffère de la tienne que par le fait que le beurre est mou... l'épaisseur conseillé est 2cm pour étaler la pâte...
Voilou!
Des bisous!

Marie a dit…

@Tata: mmmh les oreillettes! Et c'est carrément croustillant cette version!

Yaya a dit…

Depuis L'espagne je vous remerci pour la recette et pour tous ces comantaires au sujet de leur noms dans d'autres régions. Chez moi ce sont des merveilles aussi! je suis de Bordeaux.